Tu as de l’intérêt pour l’entrepreneuriat en général? Tu penses à lancer ta propre entreprise? Tu travailles dans le domaine de la vente? Quel que soit ton cas, ce qui suit risque de t’intéresser.

Ça va peut-être t’étonner, mais les problèmes et obstacles en affaire sont essentiels. Au lieu de m’évertuer à les éviter, je cherche à leur faire face, puisque ce sont des sources incroyables de croissance en affaires. Il y a deux grands types de problèmes : ceux des clients et ceux des entrepreneurs/professionnels de la vente. Dans les deux cas, on a entre les mains de vraies mines d’or, et voici pourquoi.

En affaires, on VEUT des problèmes!

On a tendance à l’oublier, mais quand on fait appel à un commerce, à un spécialiste ou à une entreprise, c’est parce qu’on a un problème à régler. On ne veut pas cuisiner un soir? On va au resto! On a mal au dos? On va chez le chiropraticien! La voiture fait un drôle de bruit? On va voir le garagiste!

Une entreprise florissante, c’est une entreprise qui répond à des besoins, qui RÈGLE les problèmes de ses clients. Sans problèmes à régler, elle n’a pas de raison d’être! Pose-toi la question suivante : si tout le monde avait l’expertise, l’expérience et les connaissances nécessaires pour changer le panneau électrique d’une maison, est-ce qu’il y aurait une telle demande pour des électriciens? Et si tout le monde était capable de pratiquer une opération à cœur ouvert, est-ce qu’on aurait besoin de médecins pour ces interventions? Poser la question, c’est y répondre.

Surmonter des obstacles, c’est se donner la chance de grandir

Repense quelques secondes aux problèmes de mathématiques qu’on a tous eu à régler à l’école primaire ou secondaire. Eh oui, des PROBLÈMES! C’était souvent la même chose : on te présentait une situation où il te manquait des données, où il te fallait te creuser les méninges, où tu étais confronté à l’inconnu… Et une fois le problème résolu, tu avais en poche des nouvelles formules, des nouveaux processus et des outils pour passer au niveau suivant.

C’est la même chose quand on est entrepreneur ou qu’on travaille en vente : on a besoin de faire face à l’adversité pour grandir et se développer. C’est de cette façon qu’on développe des méthodes de travail, des capacités, des compétences et mêmes des réflexes qu’on n’aurait pas pu acquérir autrement.

Prends une entreprise qui vient d’être lancée. Les problèmes que l’entrepreneur doit surmonter dans un tel cas : il lui faut survivre aux premiers mois, souvent difficiles, il doit acquérir de la confiance en soi, il a besoin de trouver une clientèle stable, etc. Une fois qu’il a passé par-dessus ces obstacles, il est plus fort, plus solide et mieux préparé aux prochains problèmes.

Voici donc un conseil pour terminer : n’aie pas peur des problèmes; utilise-les à ton avantage! L’entrepreneuriat est une passion pour moi, alors si tu as des questions ou si tu veux en parler, contacte-moi sans hésiter!

Gabriel